Le Palatinat occidental – depuis plusieurs siècles une région frontalière.

Zone frontalière avec la France révolutionnaire, zone frontalière entre la Bavière et la Prusse.... Le Palatinat occidental a donc souvent été exposé à une histoire mouvementée d'affiliations, mais surtout de conflits. En même temps, cependant, elle était aussi plus internationale que beaucoup d'autres régions. Traiter avec des personnes d'autres origines linguistiques et culturelles faisait partie de la vie de tous les jours.

Qui s’étonnera que le Palatinat occidental ait également fait partie de l'histoire du processus d'unification européenne ? Avec son expérience de la signification pratique des frontières, elle est pratiquement prédestinée pour cela. Vous connaissez cette histoire ? Non ? Dans ce cas, vous partagez le sort de nombreuses personnes à l'intérieur et à l'extérieur de notre région.

carte de l'Europe

x

  • Nous exigeons l'Europe - Démonstration
  • l'Europe - Démonstration

Nous sommes en 1950.

Après trois guerres en moins de 100 ans au cours desquelles Allemands et Français se sont affrontés, il est devenu évident après la Seconde Guerre mondiale qu'il fallait à tout prix empêcher de nouvelles guerres en Europe. Des dizaines de millions de morts sont un rappel de la raison. La politique axée sur les États-nations a échoué.

Surtout les jeunes, s'ils ont survécu aux horreurs de la Seconde Guerre mondiale, sont fatigués des conflits territoriaux, des conquêtes et des dévastations territoriales, ainsi que de l'opposition, de la haine envers leurs voisins. Le soi-disant ennemi héréditaire, c’était le voisin, et ce dans les deux sens.

Surmonter la méfiance, d’arriver un jour à une coexistence pacifique et de bon voisinage, c'est le moins que l'on puisse faire aujourd'hui. Mais beaucoup de gens, en particulier une grande partie de la jeunesse, veulent d’avantage. Ils veulent une perspective d'avenir qui leur donne courage et confiance.

Le mot magique, c'était l'Europe.

Beaucoup de jeunes voulaient une Europe unie, une Europe où les frontières sont des lieux de rencontre et non plus d'isolement, une Europe des citoyens, une Europe qui produit une jeunesse européenne. Une jeunesse qui comprend toutes les différences, les accepte et construit ensemble un avenir commun. La "manifestation étudiante" à la frontière franco-allemande du 6 août 1950 est l'un des événements les moins connus mais les plus marquants de l'histoire de l'unification européenne.

Bruxelles et Strasbourg sont aujourd'hui synonymes de l'Europe, du moins en tant que sièges des institutions européennes, avec Luxembourg. Elles sont considérées comme les capitales de l'Europe. Mais à tout cela s'ajoute une préhistoire peu connue qui tourne autour de la région de Wissembourg - St. Germanshof, c'est-à-dire à la frontière franco-allemande entre le Palatinat et l'Alsace.

x

St. Germanshof

Télécharger l'histoire complète au format PDF

Adresse

Aktionsgemeinschaft Bobenthal – St. Germanshof e.V.
Schloßstraße 32
66994 Dahn
e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Social Media